Comment choisir son masque de ski ?

Achat vente ski

Choisir son masque de ski est une étape importante. En effet, le masque est un élément important de la sécurité du skieur. On se pose souvent la question, pourquoi porter un masque, mes lunettes me suffisent !

Le rôle du masque de ski 

Le rôle du masque de ski est de protéger du soleil, des rayons UV et de la luminosité en montagne. D’autant plus que les rayons du soleil sont plus agressifs en montagne où l’intensité augment.  De plus la neige réfléchit 85% des rayons lumineux, même quand le ciel est couvert : tout est blanc. Il est donc important de bien choisir son masque de ski. 

Cette surexposition aux UV, nous la ressentons : les yeux qui pleurent, ils piquent… jusqu’à une ophtalmologie des neiges. Porter un masque de ski est important, tous nos masques de ski sont certifiés par la norme EN174, ils garantissent une protection contre 100% des rayons UV. 

Le masque de ski apporte une protection en plus des lunettes :

Le plus important, le masque de ski protège du froid, du vent : En skiant, on va vite, les températures négatives et le vent sont très désagréables pour vos yeux. On a les yeux qui pleurent, qui piquent… Seul le masque va assurer l’étanchéité grâce à ses mousses qui vont s’adapter à la morphologie de votre visage.

De plus , il protège vos yeux de toute intrusion, poussière, feuille, branche, pointe de bâton de ski…

Donc plus d’hésitation, quand on ski, on se protège : on porte un masque.

Quel type d’écran choisir pour son masque de ski

Le taux de transmission de la lumière visible varie selon la catégorie de l’écran choisi : plus la protection solaire est élevée, plus l’indice est élevé. Les catégories vont de 0 à 4 :

  • Catégorie 0 :

Ces écrans laissent passer plus de 80% de lumière visible, le verre n’est pas teinté. On le réserve pour les sorties nocturnes.

  • Catégorie 1 :

Ces écrans laissent passer 80 à 43% de la lumière visible, la teinte est très claire, c’est l’écran idéal pour les jours blanc, le brouillard, la neige.

  • Catégorie 2 :

Ces écrans laissent passer de 43 à 18% de la lumière visible, ceux sont souvent des écrans assez polyvalents qui conviennent lorsque le temps est couvert, nuageux.

  • Catégorie 3 :

Ces écrans laissent passer de 18à 8% de la lumière visible, ceux sont les plus fréquents avec une teinte sombre efficace lors des journées ensoleillées.

  • Catégorie 4 :

Ces écrans laissent passer moins de 8% de la lumière visible, ils sont assez rares et réservés à la pratique du ski en très haute altitude, sur les glaciers lors des ensoleillements extrêmes.

Il existe des écrans photochromiques : ils réagissent aux UV, s’adaptent automatiquement à la luminosité ambiante.  Donc ils s’assombrissent avec le soleil et s’éclaircissent avec les nuages, ils couvrent ainsi 2 à 3 catégories.

Certains écrans sont polarisé : qu’est-ce que c’est ?

Souvent on est ébloui par ce qu’on appelle la lumière polarisée. C’est une lumière indirecte qui provient de la réflexion de la lumière du soleil sur une surface brillante. 

Les verres polarisés luttent contre cette réverbération du soleil en bloquant les rayons éblouissants mais en laissant passer la lumière. Un peu à la manière d’un store vénitien. Ils améliorent également les contrastes et les couleurs. Réservé pour les beaux jours, un masque de ski avec écran polarisé vous offrira ainsi une meilleure acuité visuelle. Cependant la polarisation risque de vous empêcher d’anticiper une plaque de glace étant donné que les reflets seront atténués. 

Les astuces Prosneige

Lors de l’achat du masque, pensez à prendre votre casqueLes masques et casques ont différentes formes, vous allez les porter toute la journée aussi il est important de se sentir bien. La journée peut vitre être gâchée par :

  • Un masque qui glisse sur le nez car le casque appuie dessus
  • Le froid qui pénètre sur le front car le masque ne s’emboite pas bien dans le casque, il y a trop d’espace sur le front.

Essayez plusieurs modèles : celui qui vous a plu n’est pas forcément adapté à la forme de votre visage, à votre casque.

choisir son masque de ski